Guide général sur le fonctionnement d’un réseau domestique, qui amène l’internet à nos ordinateurs à l’aide de modems, routeurs, commutateurs, câbles Ethernet et wifi.

La technologie des réseaux n’est pas un sujet facile, mais en maîtrisant un minimum la terminologie et les significations, il devrait être plus facile de faire les bonnes recherches et de comprendre ce qu’il faut faire en cas de problème. Voyons ensemble quels sont les principaux dispositifs qui composent un réseau local domestique/, en analysant également dans quelle mesure ils sont répandus et quand ils peuvent être utiles dans certains scénarios.

Configuration la plus simple

Une configuration réseau simple et classique est la suivante : un ordinateur relié directement à un modemavec un câble, qui est à son tour relié via la paire torsadéeà la ligne murale que la compagnie de téléphone fournit pour la connexion Internet. Ce type de connexion est aujourd’hui tombé en désuétude, car il y a tellement d’autres appareils qui ont besoin d’accéder à Internet et nous ne pouvons pas fournir Internet uniquement au PC (comme c’était le cas avant 2000).

Au moins un routeur sans fildoit alors être inclus dans le dispositif, afin que nous puissions connecter des PC sans fil, mais aussi des smartphones, des tablettes, des Smart TV et des appareils domotiques. Compte tenu de son faible coût (voir quel routeur moderne acheter/) et des avantages qu’il apporte, on devrait toujours utiliser un routeur de nos jours.

Aujourd’hui, il n’est pas nécessaire d’acheter trop d’appareils pour créer un petit réseau domestique : tous les modems fournis par les opérateurs font également office de routeurs et peuvent être utilisés pour connecter plusieurs appareils via le Wi-Fi ou le câble.

Fonctionnement d’un routeur ou d’un modem/routeur

Un routeur ou un modem/routeur plus moderne (comme déjà expliqué dans le guide du fonctionnement des routeurs/) remplit les fonctions suivantes :

  • Partage d’IP et de NAT : Tous les ordinateurs utilisant la même ligne pour accéder à Internet partagent une IP fournie par le fournisseur de réseau. Un routeur gère des connexions multiples et veille à ce que les bons paquets soient reçus par le bon appareil. Le NAT est comme une réception pour les paquets passant par le réseau, de sorte que le routeur sait exactement où chaque paquet entrant/sortant doit aller.
  • Configuration dynamique des hôtes/ : Sans l’utilisation du DHCP, vous devriez configurer manuellement tous les hôtes du réseau en leur attribuant une adresse IP. Le DHCP effectue cette opération automatiquement, de sorte que lorsqu’un périphérique spécifique est connecté, une adresse IP est attribuée sans intervention manuelle.
  • Pare-feu/ : Les routeurs font également office de pare-feu pour protéger le réseau interne des intrusions externes. Ils rejettent automatiquement les données entrantes qui ne font pas partie de l’échange continu entre un ordinateur de votre réseau et le monde extérieur. La fonctionnalité de pare-feu est également très importante pour ceux qui n’ont qu’un seul PC à la maison.
Voir aussi :  Connectez 2 PC dans un réseau sans fil ad hoc pour partager la navigation Internet et les fichiers.

Ce sont les caractéristiques importantes à prendre en compte lors de l’utilisation d’un routeur à domicile.

Comment fonctionne un interrupteur

Les routeurs sont également des commutateurs de réseauet permettent donc d’échanger des données entre les ordinateurs domestiques connectés au réseau interne, grâce aux ports LAN situés à l’arrière. La plupart des routeurs disposent de quatre ports Ethernet permettant de connecter quatre appareils filaires, ce qui est plus que suffisant pour la plupart des utilisateurs domestiques.

Si nous voulons câbler plus de 4 ordinateurs au routeur ou au modem/routeurnous devrons ajouter un nouveau commutateur réseauà l’appareil que nous utilisons déjà. Les commutateurs sont un moyen excellent et peu coûteux d’augmenter la taille de votre réseau domestique en connectant des appareils via un câble réseau Ethernet.

Les meilleurs commutateurs réseau que nous pouvons acheter pour la maison sont disponibles sur Amazon à des prix abordables.

Comment fonctionne un câble de réseau Ethernet

Pour en revenir aux connexions réseau, la méthode pour obtenir une vitesse maximale implique l’utilisation d’un câble Ethernet.Les câbles Ethernet ont une vitesse de 1000 Mbit/s, et récemment des câbles de 2,5, 5 et 10 Gbpssont arrivés sur le marché, qui sont peu utiles dans l’environnement domestique, mais qui méritent d’être considérés dans l’environnement professionnel.

Pour tirer pleinement parti des vitesses maximales de tous les appareils de la chaîne de transfert, tous doivent avoir la même vitesse Ethernet (c’est-à-dire utiliser le même protocole). Par exemple, si nous avons un ordinateur avec un port Ethernet Gigabit (1000 Mbps)mais un modem avec 4 ports Ethernet 10/100 (vitesse maximale 100 Mbps), l’ordinateur se connectera sans problème mais ne pourra pas atteindre des vitesses supérieures à 100 Mbps. Le scénario inverse s’applique également, bien entendu : si nous disposons d’un modem très rapide de 2,5 Gbps mais que tous les PC que nous connectons sont équipés de ports Ethernet de 1000 Mbps (Gigabit), la vitesse maximale que nous pouvons exploiter est de 1 Gbps.

Voir aussi :  Partagez l'ADSL à domicile via Wifi ou câble

Pour en savoir plus, on peut aussi lire notre guide sur les différences entre les câbles Ethernet, CAT5, CAT6, CAT7, CAT8 et ceux à utiliser.

Comment fonctionnent les réseaux Wi-Fi

Presque tous les appareils modernes se connectent à un modem ou à un routeur via un réseau Wi-Fi, en utilisant des ondes radio pour transmettre des données sans fil. Les vitesses du Wi-Fisont indiquées par des versions de la norme de réseau IEEE 802.11, mais pour simplifier les choses, ils ont également introduit un nom simple et clairpour comprendre quel réseau nous exploitons et quelle vitesse nous pouvons atteindre.

Les protocoles réseau que nous pouvons exploiter aujourd’hui sont :

  • 802.11g(ou Wi-Fi 3) : ce protocole est très ancien et a une transmission maximale de 54 Mbps (réalistement 22 Mbps). La norme 802.11g fonctionne sur les fréquences de 2,4 GHz, mais très peu d’appareils la prennent en charge (avant 2010).
  • 802.11n (ou Wi-Fi 4) : ce protocole est parmi les plus utilisés en domotique et sur les appareils anciens mais encore bons. Le Wi-Fi 4 est capable de fonctionner à la fois sur les fréquences de 2,4 GHz et de 5 GHz avec une vitesse maximale de 300 Mbps (en réalité 150 Mbps).
  • 802.11ac (ou Wi-Fi 5) : ce protocole est de plus en plus utilisé en raison de la vitesse de transmission élevée qu’il offre aux appareils, qui est de 866 Mbps (réaliste, environ 500 Mbps). Ce protocole ne fonctionne que sur les 5 GHz et est moins sensible aux interférences, mais offre un rayon de couverture plus restreint (pas plus de deux pièces).
  • 802.11ax (ou Wi-Fi 6) : il s’agit du protocole le plus récent, fonctionnant à la fois sur 2,4 et 5 GHz et capable de dépasser même la vitesse du protocole Gigabit Ethernet, avec une vitesse de pointe de 9,6 Gbps. Pour utiliser ce protocole, il est nécessaire d’acheter un nouveau modem ou routeur et de disposer d’appareils prenant en charge le Wi-Fi 6.

Si nous avons du mal à couvrir la maison avec un seul modem ou routeur, nous pouvons étendre la couverture Wi-Fi 4 ou Wi-Fi 5 en lisant nos guides sur comment amplifier le Wi-Fi domestique et étendre la réception sans fil/ et quels sont les meilleurs répéteurs Wi-Fi 5 GHz, pour augmenter la couverture internet/.

Un autre problème avec le Wi-Fi peut être le rayonnement, bien que, comme nous l’avons déjà écrit dans un autre guide, les ondes Wi-Fi ne sont pas dangereuses pour nous et les enfants.

Conclusions

En apprenant ces termes simples, nous pouvons parfaitement savoir à quoi ressemble notre réseau domestiqueet quels appareils nous utilisons sans même savoir comment ils fonctionnent. Savoir précisément comment nous nous connectons à Internet est essentiel pour comprendre si nous profitons du débit maximal offert par notre opérateur/ : pour avoir toujours le débit maximal, il faut utiliser les câbles Ethernet/ (lorsque c’est possible) ou le Wi-Fi 5/Wi-Fi 6/, les seuls capables de tirer le meilleur parti de la ligne téléphonique ou de la fibre optique.

Si nous avons la fibre, nous vous recommandons de lire nos guides comment connecter n’importe quel modem à la fibre FTTHet le meilleur routeur pour la fibre : lequel choisir.

Voir aussi :  Connexion Internet sécurisée à tous les niveaux