Comment configurer un réseau LAN d’entreprise avec ou sans fil dans un bureau ou à la maison pour que les PC se « voient » les uns les autres ?

Mais même à la maison, nous pouvons avoir besoin de configurer un réseau local entre plusieurs ordinateurs ou entre plusieurs appareils connectés au câble (par exemple, des consoles, des téléviseurs intelligents, etc.)

Si nous voulons obtenir un réseau local d’entreprise de haute qualité ou un réseau local domestique qui offre une vitesse maximale à tous les appareils, nous allons vous montrer dans ce guideles différentes configurations que nous pouvons utiliser pour créer un réseau informatique efficace, quelle que soit la distance des différents ordinateurs ou appareils à connecter.

À la fin du guide, nous vous montrerons également comment ajouter une connectivité sans fil à un réseau local déjà configuré afin de ne pas perdre tous les paramètres configurés et devoir tout recommencer.

Avant de nous plonger dans ce guide plus technique, nous vous invitons à en savoir plus sur les routeurs, les commutateurs et les points d’accès en lisant d’abord le guide ici – Comment fonctionne un réseau domestique : routeurs, commutateurs, ethernet et wifi.

Après avoir lu ce guide et s’être familiarisé avec les différents termes, nous pouvons poursuivre la lecture.

Réseau local simple

Le réseau LAN le plus simple de tous peut être créé à la maison ou même au bureau avec n’importe quel routeur, c’est-à-dire l’appareil qui trie le trafic entre tous les appareils câblés.

Les fonctions de routeur sont incluses dans les modems modernes, même ceux fournis par l’opérateur avec lequel nous avons un abonnement Internet : nous pouvons reconnaître un modem/routeur par la présence d’au moins 3-4 ports LAN à l’arrière et par les fonctions spécifiques dans le panneau de configuration (DHCP, Firewall, Port Forwarding etc.).

Si le modem/routeur ne dispose pas d’un nombre suffisant de ports ou n’offre pas les fonctionnalités souhaitées, il est conseillé d’opter pour un routeur simple dédié qui constituera la base du réseau LAN à créer.

La création du réseau local est vraiment très simple :

– nous connectons le modem/routeur à la prise téléphonique ou à la prise de fibre optique, puis nous connectons tous les appareils câblés que nous avons l’intention d’utiliser aux différents ports LAN ou Ethernet à l’arrière.

– Si nous utilisons un routeur dédié, nous connectons ce dernier via un câble Ethernet au modem fournissant l’accès à Internet (en utilisant un port Ethernet dédié sur le routeur appelé WAN et en connectant l’autre extrémité du câble à l’un des ports LAN ou Ethernet fournis par le modem), puis nous connectons les appareils au routeur dédié pour créer la structure LAN.

Dans les deux cas, l’accès à Internet devrait être automatique, car le composant modem devrait obtenir automatiquement les données d’accès nécessaires pour surfer sur Internet.

Voir aussi :  Si le signal wifi est faible, ce qui en dépend

Dans tous les cas, le réseau local est opérationnel même en l’absence de signal Internet : les ordinateurs peuvent se voir et échanger des fichiers et des dossiers.

Pour créer ce type de réseau, nous vous recommandons les produits suivants :

– AmazonBasics – Câble patch Ethernet Cat6 avec connecteurs RJ45 (différentes longueurs, à partir de 4€)

– D-Link DIR-842V2 Routeur 4 Gigabit + WAN (€50)

– AVM FRITZ!Box 7530 International Modem Router (€126)

Évidemment, nous choisissons un modem/routeur ou juste un routeur selon qu’il y a ou non un modem fourni par l’opérateur, afin d’éviter de placer des dispositifs « en double » qui peuvent rendre la configuration du LAN plus difficile.

C’est le meilleur réseau dans un environnement domestique ou pour les studios professionnels individuels.

Si nous recherchons le meilleur routeur ou modem pour notre ligne Internet domestique, nous pouvons lire le guide suivant – Quel routeur Wifi acheter pour une mise en réseau sans fil à la maison.

Réseau LAN complexe avec commutateur

Le premier type de réseau LAN complexe que nous pouvons créer implique l’utilisation decommutateurs, c’est-à-dire de petits dispositifs capables d’augmenter le nombre de ports LAN offerts par un routeur en n’occupant qu’un seul des ports du routeur (on peut le considérer comme un multiplicateur de ports).

Ce réseau implique l’utilisation d’un routeur (ou modem/routeur) à la base du réseau, auquel on peut connecter un ou plusieurs commutateurs pour augmenter le nombre de ports Ethernet et de périphériques que l’on peut connecter par câble.

Si nous utilisons un commutateur à 5 ports LAN par exemple, nous pouvons connecter jusqu’à 8 appareils au routeur (avec 4 ports LAN), c’est-à-dire 3 appareils connectés directement au routeur et jusqu’à 5 connectés via le commutateur (connectés sur le quatrième port LAN du routeur).

Les commutateurs sont des dispositifs actifs, ils ont donc besoin d’énergie pour fonctionner, mais ils n’appliquent aucun type de routage aux paquets réseau : ils ne font que multiplier les ports, le routeur se chargeant toujours d’acheminer correctement les données.

La configuration de ce réseau est pourtant très simple :

– Nous connectons le routeur ou le routeur/modem à l’Internet (comme indiqué ci-dessus).

– Nous connectons un ou plusieurs commutateurs de réseau aux ports LAN du routeur.

– Maintenant, nous connectons les différents appareils directement au commutateur ou à l’un des ports LAN inutilisés du routeur.

Le commutateur peut également être placé dans une autre pièce ou loin du routeur, à condition que le câble principal (celui qui le relie au routeur) soit suffisamment long pour établir la connexion.

Pour créer ce type de réseau, nous vous recommandons les produits suivants :

CSL – Câble réseau 20m (pour l’interrupteur, 20 €)

1aTTack.de 2m – 10 pièces – Câbles Ethernet (pour les dispositifs de connexion, 17 €)

Voir aussi :  Comment connecter un NAS à votre téléviseur pour regarder des films et des vidéos

Commutateur Gigabit Ethernet Netgear GS205-100PES (19€)

Commutateur Gigabit Ethernet 8 ports Netgear GS108GE (38€)

Netgear GS316-100PES Commutateur Gigabit Ethernet 16 ports (81€)

Nous choisissons le commutateur le mieux adapté à nos besoins, afin de créer un réseau adapté aux petits bureaux.

Réseau LAN complexe avec sous-réseaux

Si l’on veut créer des sous-réseaux LAN efficaces (pour que les appareils situés dans différents bureaux ou pièces ne se voient pas), il faudra nécessairement utiliser plusieurs routeurs, configurés pour fonctionner sur différents segments de réseau.

Imaginez les segments du réseau comme les étages d’un bâtiment : en attribuant un numéro d’étage au routeur spécifique, tous les PC d’un sous-réseau se verront les uns les autres mais ne pourront pas voir ceux de l’étage supérieur ou inférieur.

La création de ce réseau est certainement une opération plus complexe que les précédentes, également parce qu’il faut un routeur principal(qui fera office de passerelle) et de nombreux routeurs qui lui sont reliés par un câble.

Voyons en détail toutes les étapes à suivre :

– Connectez le routeur au modem fourni par l’opérateur ou le modem/routeur à la prise Internet ; il fera office de routeur principal du réseau (passerelle).

– Nous connectons deux routeurs secondaires ou plus au routeur principal via un câble Ethernet (un routeur secondaire pour chaque sous-réseau), en utilisant les ports WAN des routeurs secondaires.

– Nous connectons maintenant les appareils aux différents routeurs selon les directives (qui doit entrer dans les différents sous-réseaux) et utilisons des commutateurs sur les routeurs si nécessaire pour augmenter la capacité de connexion.

– Après avoir créé l’infrastructure, nous accédons au panneau de configuration du routeur principal (celui qui est en amont du réseau) et nous nous assurons que le réseau géré par celui-ci a l’IP 192.168.1.1 (les différents appareils qui y sont connectés seront 192.168.1.x).

– Accédons au panneau de contrôle du premier routeur secondaire connecté et vérifions, dans les paramètres réseau, qu’il utilise 192.168.1.1 comme Passerelleet qu’il fournit un réseau sur un segment différent, tel que 192.168.2.1 (tous les appareils qui y sont connectés auront 192.168.2.x comme IP réseau).

– Répétez l’étape précédente pour tous les autres routeurs secondaires, en prenant soin de sélectionner un segment de réseau différent (192.168.3.1, 192.168.4.1 etc.).

– Si nécessaire, connectez un commutateur à l’un des routeurs secondaires (pour connecter plus de dispositifs) ou au routeur principal (pour connecter plus de 5 routeurs secondaires).

Pour une discussion plus approfondie sur la configuration des routeurs secondaires en cascade, nous vous renvoyons au guide ici – Connecter un nouveau routeur au modem sans modifier le réseau.

Si vous ne savez pas comment accéder aux panneaux de contrôle d’un routeur, vous pouvez lire notre guide dédié ici – Entrer dans le routeur pour accéder facilement aux paramètres.

Une fois la configuration terminée, tous les appareils connectés à cet immense réseau pourront naviguer sur Internet en toute sécurité et accéder aux fichiers partagés et aux ressources réseau de leur propre segment, mais ils ne pourront en aucun cas accéder aux segments de réseau des autres bureaux/salles, car ils sont confinés au routeur auquel ils sont connectés.

Voir aussi :  Meilleurs répéteurs WiFi 5 GHz, pour augmenter la couverture Internet

L’administrateur réseau, quant à lui, pourra tout gérer à partir du routeur principal, généralement situé dans son bureau (étant donné qu’il s’agit du centre du réseau, il sera protégé et surveillé de manière adéquate).

Les meilleurs appareils que nous pouvons acheter pour créer un réseau de cette taille sont :

– Cisco RV320 Ethernet LAN Noir (routeur principal, €226)

– TP-Link TL-R470T+ v6.0 Load Balance Broadband Router (routeur secondaire, €30)

UGREEN Câble Ethernet Cat 7 (1m à 25m, à partir de 7€)

Commutateur Netgear GS116E-200PES (100€)

Commutateur Cisco Small Business SG110-16HP (219€)

En combinant les différents éléments, nous serons en mesure de créer un réseau LAN multicouche, rapide, efficace et facile à gérer.

Il est évident que nous ne dépensons tout cet argent que pour mettre en place des réseaux de données pour les grandes entreprises ou les bureaux à plusieurs pièces, car il faut aussi une figure professionnelle pour le gérer (l’administrateur réseau).

Ajouter une connectivité sans fil à un réseau local existant

Si nous utilisons un modem/routeur pour créer notre réseau local domestique, nous disposerons également d’un réseau Wi-Fi pour les appareils portables, de sorte que nous n’avons pas besoin d’utiliser des appareils séparés.

Si nous avons créé un réseau d’entreprise ou un réseau comportant de nombreux segments, nous pouvons connecter des périphériques sans fil à l’aide de points d’accès Wi-Fi.

Les points d’accès Wi-Fi sont des dispositifs qui ressemblent à des commutateurs mais qui fournissent une connectivité sans fil : ils se connectent simplement via un câble Ethernet à un routeur ou à un commutateur. Il suffit ensuite de placer le dispositif au point le plus élevé de la pièce et de décider d’un mot de passe pour protéger l’accès.

Les points d’accès doivent être connectés directement au premier commutateur ou routeur où nous voulons connecter les dispositifs sans fil. Dans le cas de segments de réseau multiples, nous pouvons ajouter un point d’accès pour chaque routeur secondaire (avec un nom de réseau et un mot de passe différents).

Les meilleurs points d’accès que nous pouvons ajouter à notre réseau local d’entreprise sont les suivants :

– NETGEAR WiFi Access Point 6 (€100)

Point d’accès Wi-Fi TP-Link EAP225 (78€)

Ubiquiti Networks UAP-AC-PRO WLAN (138€)

Ces appareils peuvent également être alimentés par le port Ethernet (PoE) des routeurs et des commutateurs équipés de cette fonction : de cette façon, nous n’aurons pas trop de câbles qui pendent et nous ne serons pas toujours dépendants d’une prise électrique pour fournir une connectivité sans fil à notre réseau d’entreprise.