Pouvons-nous être sûrs que les fournisseurs d’accès Internet (tels que Telecom, Fastweb, etc.) n’espionnent pas et ne surveillent pas ce que nous faisons ?

Une grande partie de l’attention des médias s’est concentrée sur des sociétés de gouvernance de l’Internet telles que Google, Apple, Microsoft et Facebook, oubliant qu’il manque une pièce du puzzle : les FAI, c’est-à-dire les fournisseurs de connexions Internet comme Fastweb, Telecom, Vodafone et Infostrada.

Il est impossible de répondre à la question du titre à moins qu’un autre scandale retentissant ne se produise.

La suspicion existe cependant, en particulier quand il s’agit de fournisseurs d’accès Internet qui obligent les clients à utiliser leur propre modem, complètement verrouillé dans les paramètres et la visualisation des données statistiques.

L’idée d’approfondir le sujet m’est venue d’aller chez un ami qui a comme fournisseur BT (British Telecom).

Cet ami à moi avait oublié le mot de passe d’accès wifi défini sur le routeur/modem installé par un technicien BT.

Comme nous le savons, configurer un routeur et changer les mots de passe est assez facile, sauf que dans ce cas, le mot de passe d’accès du routeur n’était pas l’un de ceux par défaut.

J’avais donc pensé à réinitialiser le routeur pour supprimer le mot de passe wifi, avec le très mauvais résultat de ne plus rendre Internet disponible.

Bref, le routeur modem de BT ne peut pas être touché par l’utilisateur et pour restaurer Internet, mon ami a dû attendre l’intervention d’un technicien.

En cherchant des informations sur BT sur Internet, j’ai découvert que ce fournisseur de réseau avait déjà été signalé comme un espion possible pour les données des utilisateurs.

Voir aussi :  Limiter la bande passante WiFi du routeur à des périphériques ou ordinateurs spécifiques

BT, comme d’autres fournisseurs de services Internet, utilise un modem bloqué où aucun paramètre ne peut être modifié et où il est possible que le journal des sites visités soit actif.

Les techniciens de BT peuvent entrer dans le modem pour modifier les paramètres et les mises à jour du réseau sans avoir à se rendre chez les clients, mais peut-être aussi avec la possibilité de savoir ce que les clients ont fait sur Internet.

Il faut dire que cette façon de faire est très courante dans le secteur et qu’elle est également bien connue.

BT n’est certainement pas la seule entreprise qui oblige les utilisateurs à utiliser leur modem pour que la parole puisse être étendue à de nombreux fournisseurs (pas Telecom avec lequel, à la place, vous pouvez utiliser n’importe quel routeur modem).

Pourquoi certains fournisseurs nous obligent-ils à mettre en place leur modem bloqué sur lequel nous n’avons pas d’alimentation et qui peut avoir à l’intérieur de toute technologie pour nous espionner ?

Peut-on faire confiance aux fournisseurs d’accès Internet pour ne pas espionner nos connexions ?

Le FAI sait tout sur nous, les fournisseurs d’accès Internet contrôlent la connexion Internet d’une manière totale, ils savent donc où nous vivons, qui nous sommes et si nous téléchargeons trop de données.

Théoriquement, les fournisseurs de réseaux et d’Internet peuvent suivre les courriels, bloquer le trafic vers certains sites, télécharger du contenu et capturer le contenu des réseaux privés.

Ce n’est pas un hasard si si vous commettez une action illégale ou illégale sur Internet peut facilement suivre la propriété intellectuelle sur l’ordre d’un tribunal et nous attraper.

Voir aussi :  Test de vitesse Internet pour Windows (upload et download)

Ils peuvent aussi obscurcir le visionnement de certains sites sur ordre de la police financière ou de la police postale et bloquer le trafic entre pairs pour empêcher le téléchargement des films.

La possibilité que les fournisseurs enregistrent et surveillent tout ce que nous faisons sur Internet est donc absolument vraie, mais à partir d’ici, dire qu’ils le font vraiment passe.

Je ne suis pas ici pour faire des théories de conspiration ou dénoncer des situations basées uniquement sur des pensées et sans avoir aucune preuve réelle, donc je ne veux alarmer personne, mais bien sûr que les scandales de l’année dernière ont fortement sapé la confiance des gens.

En conclusion, même si la puce dans l’oreille peut rester, la plupart des gens n’ont pas besoin de faire quoi que ce soit pour se protéger de leur fournisseur Internet et peuvent se reposer en silence.

En fin de compte, si vous êtes paranoïaque au sujet de la vie privée en ligne, mieux vaut éteindre complètement votre ordinateur et le déconnecter du réseau parce que sur Internet, le complètement privé, n’existe pas.

Si vous voulez toujours vous protéger des regards indiscrets et des espions, nous savons déjà qu’il existe plusieurs façons de surfer sur Internet de façon anonyme, en changeant le DNS, en utilisant un proxy ou en cryptant le trafic via un VPN.

Pour plus d’informations, vous pouvez lire des articles similaires sur les sites de CNN, Telegraph, Computerweekly.