Facebook est plein d’histoires fausses et de bisons, ici nous voyons 10 fausses choses à ne jamais croire au sujet de Facebook lui-même

Il suffit que vous partagiez une nouvelle raciste ou politique sensationnelle que certaines personnes voient confirmée à propos de leurs pensées et partagent.

En plus des nouvelles complètement inventées, sur Facebook il arrive souvent de lire de fausses informations sur Facebook lui-même.

Nous voyons ici 10 choses fausses, des bisons et de fausses nouvelles sur Facebook qui se trouvent à voir, avec une récurrence régulière, sur les profils des amis.

1) Le copier-coller des statuts concernant le fait que ce que vous publiez sur Facebook devient public dès demain : Buffalo !

Par exemple, de nombreuses personnes ont publié ce statut sur leur profil :

« Tout ce que vous avez posté devient public à partir de demain….Avec cette déclaration, je ne donne pas à facebook (et/ou aux entités qui lui sont associées) la permission d’utiliser mes images, informations ou publications, que ce soit dans le passé ou dans le futur…… Le contenu de ce profil est une information privée et confidentielle. La violation de la vie privée peut être punie par la loi (UCC 1-308-1 1 308-103 et le Statut de Rome) Note : Facebook est désormais une entité publique…. Si vous ne publiez pas une déclaration au moins une fois, vous autoriserez tacitement l’utilisation de vos photos…. « 

Je ne sais pas si l’éditeur lit ce qu’il écrit ou s’il se contente de copier-coller, mais il est évident qu’il s’agit d’un canular tout aussi évident : s’il ne suffit pas d’apprendre que le Statut de Rome n’existe pas et que Facebook n’est pas une entité publique (que signifie cela ?), il faut naturellement penser qu’écrire sur son profil « les informations sont privées » est complètement inutile si on écrit alors dans une forme de partage public.

Sans vouloir offenser personne, la publication de cette ordure sur notre profil Facebook nous donne une mauvaise image.

2) Vous pouvez voir qui visite mon profil : Buffalo

Cette légende remonte à la naissance de Facebook et, je pense, il n’y a plus personne pour le croire.

Personne ne peut voir qui a vu le profil et n’importe quel type de maquillage ou d’application est tout simplement faux ou dangereux.

Vous ne pouvez pas savoir qui regarde nos photos, qui nous lit tous les jours, si nous avons des admirateurs secrets ou si notre ex pense encore à nous sur notre profil.

Voir aussi :  12 meilleures extensions pour Facebook sur Chrome

Dans ce blog nous avons essayé un truc pour voir qui nous visite le profil, mais il ne reste qu’une conjecture technique sans aucune preuve à l’appui.

Si vous trouvez encore des applications qui promettent de nous montrer qui visite notre profil, il est préférable de le signaler comme spam ou comme une application dangereuse.

3) Les messages reçus d’amis sur Facebook sont toujours sûrs : Pas vrai

Même s’il était notre ami de confiance, il est possible que son profil ait été piraté ou qu’un virus sur son ordinateur ait pris possession de son compte Facebook.

En général, ne cliquez jamais sur des liens vers des sites Web reçus par chat si vous n’êtes pas sûr de savoir qui l’a envoyé.

Avant de cliquer sur le lien, il est préférable de toujours demander confirmation que l’expéditeur est bien lui et que ce n’est pas un message automatique envoyé par le virus.

Il en va de même pour les messages publics partagés par des amis et si c’est un bison ou un lien dangereux, mieux vaut le signaler sur Facebook et dans les commentaires.

4) Frais Facebook : Buffalo

C’est une autre légende qui se répète tous les 3 ou 4 mois.

Quel que soit le message, Facebook ne sera jamais payé parce qu’il n’a aucun intérêt à le devenir.

Les revenus de Facebook proviennent de nos données vendues aux annonceurs et de notre présence. Il serait insensé de nous faire payer des frais d’entrée à nous qui sont le produit vendu par la société Facebook.

5) Facebook possède mes photos et les vend à des fins publicitaires : Pas vrai

Il est vrai que nous sommes le produit de Facebook, mais il n’est pas vrai que nos informations personnelles sont vendues à l’extérieur.

Facebook déclare explicitement : « Nous ne vendons vos informations à personne, nous ne l’avons jamais fait et nous ne le ferons jamais ».

Les photos publiées sur Facebook sont les nôtres et ne sont pas prises pour faire de la publicité auprès des entreprises.

Cependant, Facebook est libre d’utiliser ce que nous écrivons sur le réseau social pour sa propre publicité.

Voir aussi :  Application Facebook pour Windows et 8 avec notifications sur le bureau

Il peut donc arriver de voir des annonces sur Facebook avec écrit qu’un de nos amis « aime cet élément » et sous les nouvelles sponsorisées et il peut aussi arriver de voir ce que nous avons écrit sur un produit dans sa publicité.

6) Désactiver ou supprimer un compte Facebook est facile : bien au contraire

Sans guides de lecture, il est difficile de voir comment vous pouvez vous débarrasser de Facebook.

Sans parler de la difficulté psychologique de cesser de fumer et de la fermer pour toujours, ce qui est pire pour beaucoup que de cesser de fumer.

7) Si je n’utilise pas Facebook, je ne saurai rien sur moi : Erreur

Nos amis qui refusent d’utiliser Facebook parce qu’ils ne veulent pas que quelqu’un sache qu’ils font une erreur très naïve.

Facebook est un réseau social et connaît toutes les personnes qui surfent sur Internet grâce à ses plugins dispersés sur chaque site.

Facebook est capable de collecter des informations sur chaque personne même si elle n’est pas enregistrée, créant ainsi ce qu’on appelle un « profil fantôme ».

En gros, si je ne suis pas inscrit mais qu’un de mes amis a notre numéro de téléphone dans son carnet d’adresses, l’application Facebook de mon smartphone stocke notre numéro associé à une adresse e-mail et l’associe à certaines informations de base telles que notre nom ou notre adresse personnelle.

Facebook crée alors un « profil fantôme » à mon sujet, avec mon nom, mon numéro, mon adresse e-mail et d’autres informations stockées dans le carnet d’adresses de nos amis.

Évidemment, il utilise des algorithmes complexes pour faire correspondre des informations plus sensibles et pour nous cataloguer à des fins commerciales.

Pour en savoir plus, Google « profils d’ombre » et découvrir combien de l’occulte il ya dans Facebook.

De plus, pour des raisons pratiques, ceux qui ne sont pas enregistrés sur Facebook perdent aussi la possibilité de vérifier les photos dans lesquelles ils apparaissent, publiées par des amis.

Mieux vaut alors créer un profil privé sur Facebook pour avoir au moins ce contrôle.

8) Facebook mettra le bouton que je n’aime pas : Mauvais

Le mois dernier, tous les journaux ont dit que Facebook mettrait un bouton pour dire que je n’aime pas ça.

Sachant que cela ne pouvait pas être vrai, même si l’article aurait certainement du succès, ce blog n’en a pas parlé parce que ce n’est tout simplement pas vrai.

Voir aussi :  Se faire des amis sur Facebook et gérer les demandes : options et règles cachées

Facebook essaie simplement d’améliorer son  » J’aime  » avec des émoticônes émotionnelles appelées  » réactions  » qui peuvent mieux définir comment une personne se sent : en colère, heureuse, surprise, triste.

Ces réactions sont testées en Espagne et en Irlande, il n’est pas certain qu’elles seront mises en œuvre et ne sont absolument pas un bouton « Je n’aime pas ».

Le seul bouton Not Like sur Facebook se trouve dans le chat et dans le Messenger, mais c’est juste une émoticône.

Cependant, puisque les mauvaises nouvelles ont également été publiées dans les journaux nationaux, si vous voyez des applications qui disent qu’elles n’aiment pas Facebook, signalez-les comme spam ou malware.

9) Facebook est surpeuplé et doit supprimer les comptes inactifs : Buffalo

C’est un autre de ces buffles liés à Facebook-qui courent sur une certaine récurrence.

Encore une fois, on vous demande de copier et coller le message pour le faire fonctionner, pour prouver que vous n’êtes pas inactif et que vous ne risquez pas de perdre votre compte.

Évidemment, ce n’est pas vrai et Facebook ne fermera aucun compte à moins qu’il ne viole les règles ou s’il s’agit d’un faux profil.

10) Facebook requiert la carte d’identité : VRAI mais pas toujours.

Facebook veut être une communauté de vraies personnes et ne veut pas que les gens utilisent de faux noms. et les escrocs essaient d’en profiter.

Les nouveaux utilisateurs, en particulier, peuvent recevoir une alerte leur demandant d’envoyer une photocopie de leur carte d’identité.

Cela se produit vraiment si quelqu’un nous a signalé comme étant un faux profil et que nous avons expliqué quoi faire si Facebook suspend le compte, demande une carte d’identité et bloque le profil.

Cependant, nous devons faire attention à ce que cette demande vienne vraiment de Facebook.

La demande de carte d’identité est vraie si notre profil est effectivement suspendu et ne peut plus être accédé normalement, sinon c’est définitivement faux.

Pour tous les autres buffles qui courent sur Facebook, c’est dans notre bon sens de vérifier les nouvelles, pour voir si c’est vrai en cherchant sur Google ou en vérifiant d’autres sources que celle partagée par un ami.