Comparez la connexion Internet fournie par les fournisseurs de connexion ADSL et trouvez la plus rapide.

Bien qu’il existe de nombreux sites de comparaison ADSL pour vérifier les prix, il est beaucoup plus difficile de comprendre lequel des fournisseurs Internet (Fastweb, TIM, Vodafone, Wind, etc.) peut nous garantir la meilleure ligne Internet pour la maison, surtout que cela varie non seulement selon l’opérateur, mais également selon la région dans laquelle vous vivez.

Une chose est de vivre au centre de Rome, où la couverture en fibre optique et la proximité de l’unité de contrôle devraient garantir une excellente vitesse avec n’importe quel opérateur téléphonique, une autre chose est de vivre dans une petite ville ou à la périphérie, où l’unité de contrôle est peut-être très ancienne et où aucun investissement n’est fait pour rendre le réseau plus efficace (avec fibre optique).

Alors comment comprendre, en résumé, quel opérateur offre (dans les mêmes conditions de réseau) la meilleure ligne pour les utilisateurs ?

Dans ce guide, nous allons voir une comparaison de divers rapports sur la vitesse ADSL des fournisseurs de connexion Internet en France, de sorte que vous pouvez choisir le nouvel opérateur ou un passage possible avec la bonne connaissance de la cause.

1) Technologies de connexion

Tout d’abord, vous devez comprendre la différence entre les technologies de connexion que vous pouvez utiliser pour obtenir Internet à la maison ; nous en avons parlé dans de nombreux guides, mais nous pouvons les résumer brièvement dans une liste compacte :

ADSL : c’est actuellement la technologie la plus lente mais aussi la plus répandue, avec une vitesse maximale de 20 Mbps (bien que dans de nombreux foyers vous pouvez à peine atteindre 6-7 Mbps).

Dans la mesure du possible, nous devons éviter ce type de connexion, car elle est toujours saturée et sujette à des baisses soudaines de performance.

Voir aussi :  Problèmes avec le streaming vidéo en direct : comment les résoudre (DAZN, NOW TV, IPTV, etc.)

FTTC (ou VDSL) : La première technologie intéressante du point de vue des performances est le FTTC, qui amène la fibre optique dans l’armoire la plus proche et distribue le signal avec le câble cuivre classique à domicile.

C’est le bon compromis entre rapidité et praticité (puisqu’aucun travail à domicile n’est nécessaire), en fait, il se répand dès qu’on peut le voir dans de nombreuses villes française.

Offre des vitesses supérieures à 30 Mbps dans presque toutes les circonstances, avec des pics très intéressants dans les villes bien couvertes (il arrive aussi à 100-150 Mbps).

Si nous devons signer un nouveau contrat pour Internet à domicile, assurons-nous que la zone est couverte au moins par FTTC, afin d’obtenir une bonne ligne quel que soit l’opérateur choisi (même si, comme nous le verrons ci-dessous, certains sont meilleurs que d’autres).

FTTH : la meilleure technologie de connexion, qui apporte la fibre optique à la maison.

Pour l’utiliser, il est nécessaire qu’il y ait une garde-robe compatible dans la région et nous devrons faire quelques changements à la prise de courant de la maison.

Le résultat est étonnant : on peut surfer au moins 100 Mbps (constantes),mais dans certaines villeson voyage même à 1000 Mbps (1 Gbps) !

Wireless : certains opérateurs, tels que EOLO et Linkem, fournissent une connectivité Internet par connexion sans fil sur de longues distances, c’est-à-dire qu’ils utilisent des fréquences dédiées pour recevoir le signal Internet comme un signal TV (nous aurons donc besoin d’une antenne externe pour recevoir le signal).

Evidemment les comparaisons des différents rapports que nous allons analyser prennent en compte la vitesse moyenne des opérateurs avec tous les types de connexion : les valeurs les plus élevées indiquent que cet opérateur a plus de FTTC et FTTH actif en moyenne, mais cela ne se passe pas forcément bien chez nous !

Voir aussi :  Vérifiez si votre vitesse Internet change pendant la journée.

C’est pourquoi il est également important de vérifier la couverture Internet dans la région, afin que nous puissions voir quelle technologie nous pouvons utiliser.

Pour en savoir plus sur les types de connexion, je vous renvoie à notre article dédié – Fibre VDSL, FTTC et FTTH : quelles différences et lesquelles sont les meilleures ?D

2) Test de vitesse France

Si l’on doit comparer la vitesse moyenne des différents opérateurs, le premier rapport à analyser est celui proposé par le site Italy Speed Test.

Comme on peut le voir sur le graphique du haut, il y a Vodafone, avec une vitesse moyenne de 60,3 Mbps en téléchargement et une vitesse de 13 Mbps en téléchargement.

Cette valeur se justifie par le fait que Vodafone investit massivement dans la fibre optique directe FTTH et tente, si possible, d’activer de nouvelles connexions FTTC dans les villes où la connexion fibre directe n’est pas disponible : même si elle compte moins d’utilisateurs, toutes atteignent en moyenne une vitesse bien supérieure à celle de la concurrence, ce qui place l’opérateur au sommet du classement.

Cela explique, du moins en partie, les prix nettement plus élevés par rapport à la concurrence.

En deuxième position suit Fastweb, qui adopte une stratégie similaire à celle de Vodafone avec l’aide du réseau dédié (présent dans de nombreuses villes), avec lequel il fournit de nouvelles activations en FTTH et FTTC.

Dans ce dernier cas, il loue souvent le TIM FTTC, afin d’atteindre même les villes les plus éloignées (avec tous les risques en cas de problèmes).

La vitesse moyenne pour Fastweb est 33,4 Mbps en téléchargement et 10 Mbps en téléchargement.

Surprend (mais seulement dans une certaine mesure) la troisième place de TIM : en dépit de posséder le plus grand réseau en France, avec un grand potentiel en termes de connexions FTTC et FTTH qui peut être activé, le grand nombre d’utilisateurs qui surfent encore en ADSL avec cet opérateur précipite les valeurs de vitesse moyenne, qui se fixe sur 28,3 Mbps en download et 8 Mbps en upload.

Voir aussi :  Vérifiez les performances de votre PC avec "Pourquoi si lentement ?"

Considérant également les prix moyens des abonnements TIM (parmi les plus élevés), nous sommes d’avis que la direction de l’entreprise doit investir massivement dans la conversion du réseau ADSL en fibre optique même dans les villes et banlieues les plus reculées, seulement de cette façon la valeur augmentera au point de pouvoir saper même Fastweb et Vodafone.

Viennent ensuite tous les autres opérateurs, qui ont des débits beaucoup plus faibles, même pour le plus petit nombre d’abonnés (malgré les prix souvent plus bas, ils peuvent difficilement fournir le FTTH et le FTTC comme les trois premiers dans le classement).

3) Netflix ISP Speed Index

Un autre site utile pour comparer les vitesses Internet des fournisseurs en France est Netflix ISP Speed Index.

Ce site évalue la vitesse moyenne des utilisateurs qui se connectent aux serveurs Netflix, il présente donc une mesure encore plus précise car il est basé sur le téléchargement constant de contenu multimédia (ex : films et séries TV en continu).

En premier lieu est toujours Vodafone avec une vitesse de téléchargement moyenne de 3,70 Mbps (fibre optique et ADSL), suivi par Fastweb avec 3,64 Mbps (aussi fibre optique et ADSL).

Surprenant dans ce classement est la troisième place de EOLO, l’opérateur Internet qui travaille exclusivement sur les réseaux sans fil longue distance : il marque un joli 3,64 Mbps (comme Fastweb), bien que non présent par câble il marque des valeurs très intéressantes pour la technologie utilisée.

En quatrième position est placé TIM, pour les mêmes discours prononcés dans le chapitre précédent : la vitesse moyenne est 3,62 Mbps, donc non loin des concurrents (avec fibre optique, ADSL et technologie satellite).