Parce que vous êtes banni de Facebook, quelles règles ne doivent pas être violées et comment récupérer le compte s’il a été supprimé sans raison valable ?

Personnellement, je n’ai même pas reçu un e-mail, seulement à l’accès normal sur Facebook.com, on m’a refusé l’accès avec le rouge « compte désactivé » et un avertissement avec écrit pour envoyer un e-mail à [email protected].

J’ai envoyé le courriel immédiatement mais, après une semaine, il n’y a pas eu de réponse et puis j’ai réécrit à partir de zéro.

En fait, pour réactiver votre compte Facebook, vous devez envoyer un courriel à [email protected] et, si vous n’obtenez pas de réponse à [email protected], toujours vous excuser et dire que vous n’abuserez plus de votre compte, même si vous étiez de bonne foi et que vous ne savez pas pourquoi.

Tous les détails sur les comptes désactivés sont dans cette page support.

Il y a aussi un formulaire à utiliser pour l’appel et demande que le profil soit restauré.

Avant de vous alarmer, il est préférable d’essayer tous les moyens pour entrer sur Facebook sans mot de passe si votre compte a été piraté.

Dans un autre message est écrit comment récupérer le login en cas de vol de compte.

Nous devons également envisager la possibilité de demander une carte d’identité pour authentifier le compte Facebook soupçonné d’être faux, une mesure de sécurité récente de 2013.

Cependant, hier, j’ai lu dans un article de Business and Finance of the Republic que je n’étais pas le seul interdit par Facebook et qu’il y en a beaucoup qui ont été supprimés soudainement et sans raison.

Voir aussi :  Pouvez-vous espionner Whatsapp ? Comment protéger le chat et les messages

En gros, être expulsé de Facebook, après avoir été enregistré pendant quelques années, a entraîné la perte de nombreux contacts, et c’était vraiment ennuyeux puisque maintenant pas exister sur Facebook semble être hors du monde.

Qui est banni par Facebook, comme cela m’est arrivé, va probablement essayer de comprendre ce qu’il a si mal fait pour subir cette punition (ou libération…).

Je suis allé voir les règles de Facebook qui sont pires que le Code civil français car elles sont sujettes à une interprétation totalement arbitraire.

Évidemment, les photographies et les noms obscènes et vulgaires, les références violentes et racistes et tout ce qui dérange le public sont interdits, mais même ici il y a des limites difficiles à interpréter.

Mme Karen Speed a été supprimée de Facebook parce qu’elle avait publié une photo d’elle alors qu’elle allaitait son bébé au sein, au motif que les seins ne devraient pas exister sur Facebook, même si le bébé couvrait tout et laissait vraiment peu de place à son imagination.

Il y a eu de nombreux cas de frange en raison du nombre élevé de contacts, mais il n’y a pas de règle précise puisqu’il y a des gens avec 5000 contacts et que même Barack Obama a fait campagne sur Facebook personnellement.

Mon idée est que l’ajout d’un trop grand nombre de contacts dans un court laps de temps conduira à l’interdiction permanente.

Mais quelles sont les règles de Facebook alors ?

Je trouve incroyable de devoir respecter les règles d’un site privé dont on pourrait facilement se passer, mais malheureusement, ne pas utiliser Facebook aujourd’hui conduit à négliger un canal important tant du point de vue social que du point de vue économique et commercial.

Voir aussi :  Changement de nom sur Facebook et ajout d'alias et de surnoms

Parmi les règles de Facebook se lit en fait clairement « Interdiction d’utilisation commerciale », même si aucun des interdits n’a jamais essayé de vendre leurs produits via Facebook, où vous pouvez sans aucun doute promouvoir un événement artistique, une œuvre, un livre, un site web, un blog ou une photo mais toutes choses qui relèvent de leur domaine personnel.

Il y a quelques jours, une autre nouvelle a fait état de la présence de Yellow Flames sur Facebook pour enquêter sur qui fait le  » partage « , une activité similaire à celle des spammeurs qui est basée sur la collecte des adresses e-mail.

En fait, chaque contact Facebook quitte son courrier principal pour être recherché et trouvé par des amis afin que ceux qui veulent envoyer du courrier publicitaire deviennent une source inépuisable d’adresses e-mail.

Une hypothèse est donc que ceux qui ajoutent trop de contacts peuvent être soupçonnés de Porcelling et être supprimés.

Toutes les hypothèses comme nous l’avons dit parce que vous ne pouvez avoir aucune certitude sur les règles de Facebook, si nous essayons d’envoyer un e-mail au centre de contact de Facebook pour demander des explications, vous ne recevrez jamais de réponse et sur Facebook français, dans la section « conditions d’utilisation », je pense qu’il faut les conseils juridiques d’un excellent avocat pour sortir de la terminologie et la syntaxe difficile utilisé.

Cependant, il y a beaucoup de règles et de chicanes, mais une seule est fondamentale : ils peuvent supprimer un compte même sans aucune raison ou explication.

Et puis toutes ces lignes sur les conditions légales d’utilisation de Facebook, n’ont pas d’abord été résumées en une seule ligne avec quelque chose d’écrit comme « en souscrivant à ce service vous acceptez ce que nous faisons et ce que nous voulons et si nous nous retournons vous serez virés sans aucune raison » ?

Voir aussi :  Toutes les données collectées par Google à notre sujet

Si vous êtes venus de si loin pour lire ce long billet, vous êtes vraiment des amis, alors suivez-moi sur Facebook, au moins la page que j’espère ne sera pas interdite…