En 10 points, toutes les raisons pour lesquelles vous préféreriez quitter Facebook et cesser de l’utiliser, de façon permanente ou temporaire

Dans cet article, nous examinons les principaux problèmes/ du réseau social le plus populaire et pourquoi ce pourrait être une bonne idée de quitter Facebook/, de façon permanente ou juste pour un temps.

1) Facebook obtient et utilise les données de ses utilisateurs

Facebook est gratuit et le sera toujours, sauf qu’au moment où l’on s’inscrit, on donne son consentement à Facebook pour exploiter nos données personnelles à des fins commerciales. Chaque utilisateur est ensuite catalogué et peut être utilisé par les annonceurs comme un témoignage de ce qu’il aime.

Ainsi, si je dis que j’aime une certaine marque ou un certain produit, nos amis peuvent voir un message sponsorisé de la page de ce produit avec la mention « J’aime » en dessous.

2) Facebook vous rend dépendant

La dépendance aux réseaux sociaux en général et à Facebook en particulier est désormais attestée par de nombreux psychologues. Il y a tant de personnes qui ne peuvent s’empêcher de vouloir partager une photo de chaque voyage ou même d’un simple déjeuner, qui doivent avoir leur mot à dire sur chaque événement de la journée, qui doivent vérifier les posts de leurs amis toutes les heures pour voir ce qu’ils font et ce qu’ils écrivent. Le problème est que cette vérification constante est effectuée même lorsque l’on est loin de chez soi, lorsque l’on devrait être déconnecté de l’internet, lorsque l’on devrait se reposer, s’amuser ou discuter avec des amis. Pour beaucoup, Facebook a aussi complètement remplacé l’internet, devenant pratiquement la seule source d’information.

3) Les canulars toujours plus nombreux

Si l’on ne s’informe que sur Facebook, on finit par devenir une proie facile pour tous les sites de canulars qui ont vu le jour l’année dernière et qui, pour attirer les clics et les partages, créent des titres grandiloquents, des images provocantes et souvent carrément rhétoriques, et des nouvelles complètement fausses. Au final, lorsqu’on fait défiler les nouvelles partagées sur Facebook, il devient plus difficile de reconnaître le faux du vrai que la vraie information. De plus, ceux qui partagent des canulars passent aussi pour des idiots devant tout le monde.

Voir aussi :  Comment Facebook nous voit et quels sont nos amis les plus proches

4) Facebook alimente les positions extrémistes

Outre les amis, on suit également certaines pages d’information et de divulgation sur Facebook et des personnes qui écrivent principalement sur des sujets avec lesquels nous sommes d’accord.

Ceux qui suivent des sujets politiques, sociaux ou religieux ne feront donc que lire des nouvelles et des commentaires qui ne font que renforcer des croyances déjà acquises.

Pour donner un exemple actuel, si l’on pense que les immigrés sont la cause de tous les problèmes de France et que l’on ne suit que des pages et des personnes qui pensent de la même façon, on finit par exagérer sa conviction, par manquer totalement la possibilité de dialectique et par décourager le développement de l’esprit critique.

5) Problèmes d’estime de soi et d’envie

De nombreux sociologues et psychologues ont souligné les dangers de Facebook sur la santé mentale des utilisateurs.

Parmi les questions les plus sensibles figure celle de l’estime de soi.

En fait, presque tous les membres actifs de Facebook ont tendance à mettre en avant les aspects les plus positifs de leur personnalité.

Face à des amis qui donnent l’impression d’être toujours en vacances, de voyager tout le temps, de s’amuser tous les soirs, de toujours manger des choses délicieuses, d’être heureux et d’avoir des centaines d’amis, certaines personnes peuvent perdre confiance en elles et, dans les cas les plus graves, même tomber progressivement en dépression.

Dans d’autres cas, cependant, elle alimente la jalousie, qui peut même ruiner des amitiés proches.

6) Facebook encourage les commérages

Voir aussi :  Se faire des amis sur Facebook et gérer les demandes : options et règles cachées

S’il est vrai que Facebook est un outil formidable pour rester en contact avec des amis et des parents éloignés, en revanche, son succès est principalement déterminé par la possibilité de se mêler des affaires des autres et d’avoir toujours des sujets de commérage. Les commérages, qui peuvent aussi être amusants, peuvent facilement dégénérer en envie et en suspicion, voire devenir méchants.

7) Beaucoup de matériel pour les harceleurs, les pédophiles et les maniaques.

Les pédophiles, les pervers et les « harceleurs » se vautrent dans Facebook en raison de la facilité avec laquelle ils peuvent espionner les profils et les photos sans rencontrer d’obstacles. Inutile de dire que la seule pensée d’être vu par ce genre de personnes est une raison suffisante pour quitter Facebook ou ne plus l’utiliser pour publier des photos.

8) Facebook est plein de virus

Les virus informatiques qui, jusqu’à récemment, se propageaient principalement par courrier électronique, trouvent désormais un énorme public potentiel sur Facebook. Il suffit de cliquer sur un lien erroné trouvé sur la page d’accueil ou envoyé par un ami dans le chat, pour attraper un virus qui tentera automatiquement de se propager parmi les amis, avec d’autres messages ou publications du chat.

9) Chantage sexuel

Sur Facebook, nous sommes tous reconnaissables par notre nom, notre photo et notre amitié.

Le phénomène des faux profils avec de belles filles contactant des hommes mariés ou fiancés en faisant semblant d’être attirés par eux est en augmentation. Une fois que des propos compromettants ont été tenus dans le salon de discussion, le piège peut être déclenché et la fausse fille peut facilement faire chanter l’infortuné, qui sera contraint de payer une certaine somme pour empêcher l’escroc d’envoyer la conversation à sa femme ou à sa petite amie. Pire encore si, au lieu du chat, il y avait aussi une conversation par vidéo chat, ce qui pourrait devenir encore plus embarrassant.

Voir aussi :  Comment bloquer une personne sur Facebook et ce que cela signifie pour elle

10) Problème de confidentialité/b.

D’une manière générale, le pire défaut de Facebook est la confidentialité des informations que nous partageons. Tous les points ci-dessus ramènent à un problème de visibilité de notre profil, qui, s’il n’est pas protégé, reste ouvert à tous.

En résumé, à mon sens, Facebook, comme toute chose, devient un outil dangereux pour la santé mentale des gens si l’on en abuse.

En même temps, l’utilisation de Facebook nécessite d’acquérir quelques compétences informatiques, sans pour autant devenir un expert, mais au moins de savoir comment protéger Facebook avec des paramètres de sécurité.

Pour se déconnecter de Facebook, il n’est pas nécessaire de supprimer le compte, mais il peut suffire de désactiver Facebook temporairement ou de garder le profil privé tout au plus.

S’il existe 10 raisons de quitter Facebook, nous avons également vu il y a quelque temps 10 raisons d’utiliser Facebook, qui est toujours un moyen de rester en contact avec de vieux amis, qui vous permet de faire de la publicité pour vos activités professionnelles et d’exprimer votre créativité.

En outre, Facebook n’est plus seulement un réseau social, mais aussi une plateforme d’accès à diverses applications, avec de nombreuses astuces Facebook utiles telles que le chat vidéo et les groupes.